Magyar Könyvszemle, 1971 (87. évfolyam, 1-4. szám)

Markovits Györgyi: „Les mots restent…” La litterature de la résistance 152

164 Györgyi Markovits Au sens strict du mot, la première publication comportant la poésie clandestine — qui ait parue en Hongrie pour mettre au point les poèmes illégaux hongrois est l'ouvrage Üldözött költészet31 paru dans la série Irodalomtörténeti Füzetek (Cahiers d'histoire littéraires de l'Académie des Sciences de Hongrie) en 1964. Le dépouillement de la presse communiste née dans l'illégalité pendant l'oc­cupation vient de prendre corps dans le dernier chapitre du livre «Terjesztését megtiltom!»32 Le poème révolutionnaire Föl! (Debout !) du grand poète hongrois du XIXe siècle, Sándor PETŐFI, avait été polycopié et diffusé par les militants de la Résistance. Et bien que le tract fût confisqué, la passion qui l'animait ne cessa pas d'animer le peuple. Le poème, la chant, le chœur joua toujours un grand rôle dans les mouvements ouvriers et dans la résistance. Le rassemblement des chants illégaux, ouvriers, antifascistes et révolutionnaires se poursuit actuellement en Hongrie avec vigueur. Entre 1955 et 1969, il en a paru plusieurs volumes. Voici les titres de quelques-uns: Magyarországi munkásdalok (Chants ouvriers en Hongrie)33; Jöjj ifjú társunk ;3i Munkásének 1919—194535 et la collection parue en 1969, sous le titre Költők, dalok, forradalmak36 qui contenait, pour la première fois en Hongrie, des chants protestataires internationaux. * Les imperfections de cet essai de mise au point nous ne sont que trop connues. Cependant, désireux de jeter le fondement d'une publication plus détaillée, nous croyons avoir atteint notre but par le coup d'œil sur la littérature inter­nationale de la Résistance. Les difficultés que nous avons encore à surmonter dans de futures entrep­rises et qui, à présent, nous ont empêchés de présenter ici un ouvrage bien proportionné, sont les suivants: 1. L'évaluation et l'établissement quantitatif de la littérature en question, ainsi que la publication des résultats d'enquêtes, se font dans les différents pays de manières différentes. 2. A notre connaissance, il n'existe pas en Europe de bibliothèque qui se serait chargée de procéder au rassemblement des documents en la matière sur le plan international. La coordination internationale des recherches à faire en vue d'une synthèse complète — voilà un projet que devrait tenter historiens et bibliothécaires de tous les pays. 31 MARKOVITS Györgyi: Üldözött költészet. Kitiltott, elkobzott, perbefogott kötetek, versek a Horthy korszakban. (Poésie persécutée. Poèmes et recueils de poèmes interdits, confisqués et actionnés en Hongrie à l'époque de Horthy.) Bp. 1964. Akadémiai Kiadó. 186 p. 111. 32 MARKOVITS Györgyi: ,.Terjesztését megtiltom!" («Diffusion interdite.») Bp. 1970, Magvető. 481 p. 33 Magyarországi munkásdalok. Szerk. T. SZERÉMI Borbála, Magyar Munkásmozgalmi Intézet. Bp. 1955, Zeneműkiadó. 243 p. 3iJöjj ifjú társunk! Éneklő forradalom. KISZ daloskönyv. Szerk. DRÁBIK János. PÁLINKÁS József, SZATMÁRI Antal. Bp. 1967, Tfjúsági Lapkiadó Vállalat. 157 p. * Munkásének 1919-1945. Szerk. CZIGÁNY Gyula. Bp. 1967. Zeneműkiadó. 284 p. 3G Költők, datok, forradalmak. Szerk., vél., ford. és jegyz. ell. HARASZTI Miklós. Bp. 1969, Zeneműkiadó. 76 p. + notes.

Next

/
Oldalképek
Tartalomjegyzék